In Non classifié(e)

Le 3 mai 1826: Le père André Coindre écrit sa dernière lettre aux Frères

Quelques jours avant que n’éclate la maladie qui finirait avec sa vie, notre Fondateur envoie de Monistrol sa dernière lettre au Frère Borgia. Parmi ses dernières paroles, nous trouvons une phrase très significative concernant l’avenir de son œuvre: “ Je crains qu’on ne doive fermer certains de nos établissements par manque d’argent. Mais il faudra empêcher surtout qu’ils disparaissent par manque de vertu et de science, et tout ira bien ”.

 

Le 11 mai 1861: Le Frère Xavier , premier Frère et “Sauveur” de l’Institut est décédé.

Le Frère Xavier est décédé dans notre “maison mère” de Paradis, quand il avait soixante ans et vingt-cinq jours. Il avait vécu quarante ans comme Frère du Sacré Cœur. Le Frère Alberic ( septième Supérieur Général, 1906-1925 ) a écrit : “ L’arbre de la vérité pousse seulement sur la tombe. Je ne vais jamais oublier l’impression que j’ai eue quand, lors de ma première visite à la tombe où le Frère Xavier repose, j’ai écouté dans mon cœur ces paroles: Voici la tombe du premier Frère de l’Institut. Qu’il repose dans la paix du Seigneur, notre humble grand frère! Dans cette occasion j’ai prié le Sacré Cœur pour tous les frères qui marchons derrière lui pour que nous sachions partager ses combats sur la terre en faveur de notre cher Institut et de cette façon, pouvoir atteindre la gloire de Dieu en compagnie du Père André, du Frère Polycarpe et des frères qui nous ont précédés “.

 

Le 16 mai 1891: Décret Laudatoire du Vatican pour notre Institut

Après la requête au Vatican du Frère Norbert, Supérieur Général en juin 1890, le 16 mai 1891 la Congrégation Sacrée d’Évêques diocésains et réguliers faisait cadeau d’un “ décret laudatoire ” à l’Institut des Frères du Sacré Cœur. Il ne s’agissait pas encore de la reconnaissance de nos Règles, mais ce décret a signifié un grand soutien et il a encouragé notre famille religieuse.

 

Le 30 mai 1826: Décès du Père André Coindre

Notre Fondateur est décédé à l’hôpital de Blois, après une foudroyante “ fièvre cérébrale ” qui a provoqué en quelques jours seulement la perte de ce prêtre qui était en train de développer pleinement son potentiel évangélisateur. Il avait 39 ans et il ne faisait que 5 ans qu’il avait fondé les “ Frères des Sacrés Cœurs de Jésus et de Marie ” ( nom original de l’Institut ).

 

Fin de mai 1819: Inspiration du Père André Coindre envers la jeunesse

Vers les derniers jours de mai 1819 le Père André a prêché une retraite dans la prison de Saint Joseph, à Lyon. On pense que c’est en ce moment là, quand il regardait les jeunes prisonniers, qu’il a eu l’idée de fonder une œuvre pour s’occuper des jeunes en difficultés, soit pour éviter des maux plus importants, soit pour leur donner une chance lors de la sortie de prison. Cette œuvre a été la “ Providence du Pieux Secours ”

Recent Posts

Leave a Comment

Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search