In Non classifié(e)

Le 9 octobre 1822: Le Frère Polycarpe obtient le titre de troisième degré pour pouvoir enseigner à l’éducation Primaire.

Quand le Frère Polycarpe était encore connu uniquement comme Hippolyte Gondre, c’est à dire avant son entrée à l’Institut, il sentait déjà profondément la vocation pour l’enseignement. C’est ce qui l’a amené à se préparer d’une manière pratiquement autodidacte pour se présenter aux examens afin d’obtenir l’autorisation pour enseigner. Le diplôme dit: “D’accord au rapport présenté par M. le Directeur du Collège de Gap, chargé d’examiner les candidats destinés à l’enseignement primaire; en tenant compte que M. Gondre (Jean Hippolyte) né à La Motte, département de Hautes-Alpes, le 24 août 1801, a été examiné en lecture, écriture et calcul, ainsi que sur les procédures d’enseignement, donnant preuve de l’aptitude requise pour exercer les fonctions de maître de l’école primaire en troisième degré. De plus, ayant pu constater qu’il possède les connaissances nécessaires concernant les principes et les dogmes de la Religion. Vus les certificats de bon comportement et coutumes dudit candidat, M. Gondre, nous lui accordons le présent brevet, qui est indispensable pour être autorisé à l’enseignement mentionné d’accord à l’article II du décret royal du 29 février 1816. Accordé à Grenoble, le 9 octobre 1822

 

 

 

Le 14 octobre 1824: À Monistrol a lieu la première profession publique de huit Frères

En octobre 1824, le Père Coindre réunit à Monistrol tous les Frères pour la retraite annuelle; c’est là où les Frères, influencés par la méditation, la prière et la grâce, ont été épris par l’esprit de leur vocation. Le 14 dudit mois, le jour de la clôture, les Frères Borja, Xavier, François, Bernard, Bonaventure, Irénée, Augustin et Louis ont émis les vœux publics pour une période triennale dans la chapelle du collège.

 

Le 27 octobre 1846: En 1846 les premiers Frères missionnaires partent de Le Havre pour les États Unis.

Ils se sont embarqués à Le Havre dans le vaisseau Anna, un vaisseau de la marine marchande et ils sont arrivés à Mobile le matin du 11 janvier. Ils ont pris à leur charge la direction d’un orphelinat avec trente cinq enfants. En même temps on leur avait assigné l’école de la paroisse de Saint Vincent, créée pour des enfants pauvres; de plus, en 1848 ils ont pris la direction de l’école de la cathédrale dans laquelle, outre les sciences élémentaires, les enfants recevaient les bénéfices de l’éducation religieuse.

 

Recommended Posts

Leave a Comment

Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search