In Non classifié(e)

Le 16 avril 1801: Naissance du Frère Xavier, premier Frère et “Sauveur de l’Institut”.

Guillaume Arnaud est né le 16 avril 1801 à La Rochette ( Hautes-Alpes ) un petit village. Il est parti de ce village avec ses parents, Joseph Arnaud et Marie Davain, pour s’établir à Ancelle, une mairie plus importante, proche à Gap, la capitale de ce département rural, où ils ont vécu comme des fermiers.

Guillaume a déménagé après à Lyon où il a commencé à travailler comme employé dans l’ œuvre du Père André Coindre ( l’ordonnance nommée “ Le Pieux Secours ” ) apprenant les jeunes le tissage.

Dans ce contexte le Père Coindre l’invite à participer de la nouvelle congrégation de Frères qu’il allait créer et Guillaume accepte, devenant ainsi le premier Frère du Sacré Cœur. En ce moment il prend le prénom de Xavier.

Au fil des années il a joué un rôle décisif en temps de graves difficultés, en agissant comme économe général. C’est pour cette raison qu’après sa mort on lui a accordé le titre honorifique de “ Sauveur de l’Institut ”.

Le 18 avril 1820: Le Frère Xavier entre dans l’œuvre du Père André Coindre.

Guillaume Arnaud, fils de fermiers simples, avec un humble avenir dans des terrains stériles du Dauphiné, a laissé sa terre de naissance pour s’établir à Lyon, la grande ville qui éblouissait les jeunes qui voulaient échapper des rigueurs du climat ainsi que de la vie de campagne. Il semble qu’il est entré comme apprenti, chez Madame Besson, productrice de soie, rue de Chartreux, près du Pieux Secours. Le 18 avril 1820, quand il avait 19 ans, le père André Coindre l’a associé à sa nouvelle oeuvre comme gardien d’atelier. Plus tard il deviendrait le Frère Xavier, le premier Frère de l’Institut.

Le 28 avril 1799: Naissance du Père François Vincent Coindre

Douze ans après la naissance de leur premier fils André, les époux Vincent Coindre et Marie Miflet ont eu le plus jeune de leurs sept enfants, François Vincent. Ainsi que son frère André il a suivi le sacerdoce et il est devenu son collaborateur essentiel. Après la mort d’André Coindre, il est devenu le Supérieur Général des Frères du Sacré Cœur. Généralement il signait avec son prénom double ; quand il le faisait avec l’un d’eux il signait avec celui de François.

Recommended Posts

Leave a Comment

Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search