In Non classifié(e)

Un camp bâti sur la pédagogie de la confiance

La pédagogie de la confiance, c’est la conviction que chaque enfant peut contribuer de manière positive à la société en faisant du bien autour de lui si on lui donne ce dont il a besoin pour grandir

Perdu dans la forêt, un chemin de terre de 2 ou 3 kilomètres mène à un lieu féerique: une montagne imposante, le lac Sunday, une variété d’embarcations, des grottes à découvrir dans le bois, une piste d’hébertisme, une zone de tir à plomb et une autre de tir à l’arc, un lieu dédié aux arts, un parc et des clairières pour les grands jeux. Un beau camp où tous peuvent s’épanouir, se divertir, se reposer, et se rassembler entre amis ou en famille.

Mais ce qui rend ce camp unique c’est l’utilisation par les frères de la pédagogie de la confiance, qui donne le ton au camp. En gros, la pédagogie de la confiance c’est croire dans le potentiel inné de chaque enfant. C’est la conviction que chaque enfant peut contribuer de manière positive à la société en faisant du bien autour de lui si on lui donne ce dont il a besoin pour grandir et s’épanouir.

Cette pédagogie commence au contact des frères avec les moniteurs (1) et avec les campeurs qu’ils accueillent (2). Cette pédagogie se transpose par la suite dans les interactions entre les moniteurs et les campeurs (3).

  1. Envers les moniteurs

Tout en étant présents aux moniteurs sur le terrain, les frères nous laissent prendre le leadership devant le groupe, prendre nos décisions (et parfois nos erreurs) pour l’horaire quotidien et la création de nouvelles activités. Ils écoutent nos commentaires et suggestions lorsque vient le temps de prendre de plus grandes décisions.

Par exemple, cette année, les frères Patrice et Denis ont passé le flambeau aux moniteurs pour la conception de la nouvelle thématique. Ils ont accepté de mettre de côté la formule gagnante qu’ils avaient testée durant quelques décennies et de prendre un risque en nous donnant carte blanche. La nouvelle thématique, malgré quelques détails qui n’ont pas fonctionné comme imaginé, a été un grand succès. La nouveauté a été très appréciée des anciens campeurs. La plus grande implication des moniteurs dans leurs rôles a été remarquée.

Un autre exemple a été la traversée du lac à la nage. C’est une activité que j’avais proposée dans les années précédentes mais qu’on a faite pour la première fois cette année. Les frères nous ont fait confiance pour cette nouvelle activité qui comporte évidemment certains risques et un suivi particulier pour assurer la sécurité et le bon fonctionnement. L’équipe de moniteurs a relevé le défi haut la main. En effet, cette activité a eu un grand succès à plusieurs reprises au cours de l’été.

  1. Envers les campeurs

Le but de la pédagogie de la confiance est de donner à chacun ce dont il a besoin pour s’épanouir. Les frères accomplissent ceci en donnant une attention particulière à tous et chacun et principalement à ceux qui en ont le plus besoin. C’est le frère Jasmin qui aide chacun à créer une magnifique oeuvre d’art, c’est le frère Réjean qui montre aux scouts différentes techniques et méthodes de construction, c’est le frère Denis qui encourage tout le monde. Les plus timides trouvent même leur place en écoutant les conseils du frère Patrice qui les invite à se lancer dans un petit sketch lors des soirées récréatives.

  1. Des moniteurs aux campeurs

En tant que moniteurs, les frères nous ont partagé leur philosophie sur la pédagogie de la confiance durant nos formations et c’est cette pédagogie que nous avons appliquée. Nous avons encouragé les jeunes campeurs à se dépasser tout au long de leur séjour et nous avons cru en leur capacité. Plusieurs défis se sont présentés: explorer les obstacles de la piste d’hébertisme, s’aventurer sur le lac avec toutes les consignes de sécurité, traverser le lac à la nage, présenter un sketch et surmonter des petits défis de courage durant la nuit de camping. Quel plaisir de les voir se surpasser!

Pédagogie de la confiance

En conclusion, la pédagogie de la confiance est beaucoup plus que des méthodes d’enseignement dans le sens classique, c’est une vision avec laquelle on bâtit une atmosphère de camp, de communauté où chacun se sent bienvenu, où chacun a la chance de s’épanouir et où chacun sent qu’il apporte quelque chose de positif au groupe.

Audrey Berteau

sauveteuse et monitrice.

 

Recent Posts

Leave a Comment

Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search