In Non classifié(e)

Pour le volet de la justice sociale, il me paraît assez évident qu’il s’enracine dans la Parole de Dieu. Pour celui de l’écologie, on connaît l’histoire du jardin d’Éden dont l’homme doit prendre soin (Gn 2, 15). Mais il me semble qu’on peut s’appuyer aussi sur une parole de saint Paul aux Romains, 8, 22: « Nous le savons, toute la création gémit jusqu’à ce jour en travail d’enfantement ». De même que le mammifère naît à la suite d’une conception et d’une lente évolution naturelle, l’humanité, elle, évolue de façon libre vers de meilleures conditions de vie, vers une longévité augmentée. Mais cette progression comporte des souffrances.

L’homme, stimulé par les progrès techniques et électroniques modernes, mais aussi par l’appât du gain, en vient à polluer la création et à rompre l’équilibre des écosystèmes naturels de notre maison commune dans laquelle il doit vivre. Ce qui entraîne la disparition chaque année de plusieurs espèces végétales et animales. Conséquences: une multitude de paysans ont du mal à pourvoir à leur subsistance, les mieux nantis s’enrichissent au détriment des plus pauvres; c’est une souffrance. Cette réalité est directement associée à l’écologie et à la justice sociale.

La Parole prévient aussi : « Ne te fatigue pas à acquérir la richesse, cesse d’y appliquer ton intelligence » (Pr 23, 4-5).

Frère Urbain Arsenault, S.C.

Recent Posts

Leave a Comment

Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search