In Non classifié(e)

“Surveiller et éduquer aux enfants et jeunes le plus en besoin et abandonnés de leur temps ‘’

Penser au Puericultorio, une œuvre de M. Augusto Perez Aranibar, c’est penser aussi au père Andres Coindre, parce que les deux ont été touchés par l’abandon dans lequel se trouvaient l’enfance et las jeuneuse à leur époque.

D’un côté, le Père Andes Coindre fonde une congrégation de frères pour accueillir et guider aux enfants abandonnés après la révolution française au Pio Socorro (Lyon, France), de l’autre côté, M. Augusto Perez Aranibar décide de créer une Maison Foyer (Lima, Pérou) pour les orphelins et donner ainsi de l’aide aux enfants qui étaient en situation de pauvreté extrême, risque social et abandon; et de les préparer avec les moyens de l’époque, pour qu’Ils soient capables de devenir des enfants et des adolescents critiques, démocratiques, justes, loyales, solidaires et compétents, capables de s’insérer avec succès dans la société dans laquelle ils habitaient.

Ils vont s’unir donc ces deux œuvres, qui coïncident avec les mêmes idéals : “surveiller et éduquer aux enfants et jeunes les plus en besoin et abandonnés de leur temps”.

Cette œuvre a été inaugurée le 9 Mars 1930 par M. Augusto Perez Arainibar, avec la collaboration et aide du docteur Victor Larco Herrera, Tomas Valle, Miguel Echenique et Ignacia Rodulfo de Canevaro.
La place a une superficie d’environ 14 hectares et elle est située près de l’Océan Pacifique au district de Magdalena du Mer, on trouve d’amples jardins et d’espaces confortables. Elle est constituée par trois sections : le Foyer pour Enfants de 0 à 6 ans, le Foyer pour Femmes de 7 à 18 ans, les deux à charge des Sœurs de la Charité de Sainte-Anne, et le Foyer de Garçons de 7 à 18 ans, à charge des Frères du Sacré-Coeur depuis 1985.

Notre travail au Foyer de Garçons ‘’Tomas Valle’’, nommé ainsi en hommage à un des bienfaiteurs, se caractérise de s’en occuper de l’organisation, supervision et direction du personnel auxiliaire qui s’en occupe des enfants regroupés en chambres selon leurs âges et niveau d’études. En plus, d’organiser la pastoral et quelques activités extra-scolaires avec nos collaborateurs.

Aujourd’hui, après ci longtemps de nous avoir dédié en cœur et âme à cette mission, c’est le temps de dire aurevoir, mais non sans avant remercier à tous les travailleurs de l’Institution, à nos Auxiliaires de Formation et à toutes les personnes qui ont collaboré avec nous dans cette œuvre tellement aimée pour nous, puis, tel que nous l’avons vu, avec l’œuvre du Père Coindre il nous séparait seulement le temps et l’endroit.

33 ans est l’âge de la mort de Jésus Christ. Temps suffisants pour planter la graine du Royaume qu’aujourd’hui pousse dans l’Église qui continue sa mission. C’est sûr que ces 33 années ont laissé à cette Institution et dans le cœur des enfants et jeunes, une trace indélébile qui marquera le destin de leurs vies. Et en souhaitant que cette fermeture soit l’origine de nouvelles missions à cette terre très aimée, Le Pérou.

Recommended Posts

Leave a Comment

Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search