In Non classifié(e)

Depuis l’année 2011, en respectant la pétition du Chapitre général de l’année 2006, nous, les Frères du Sacré Cœur, avons pris en charge une Mission au centre du Mozambique, à Amatongas.

 

Cette mission, parrainée et soutenue par le Conseil général, a actuellement quatre Frères: le Frère Lucas, Canadien de la province du Brésil, est le directeur de l’École secondaire; le Frère Marcio, Brésilien, est le responsable du foyer pour enfants ( internat ); le Frère Chris, Américain, est le responsable de la gestion administrative et des ressources; et le Frère Kit, du Zimbabwe, coordonne les activités agricoles et celles de la ferme.

 

La mission est située dans les locaux d’une ancienne mission franciscaine fermée à la suite de la guerre civile qui a ravagé le pays entre 1975 et 1992. Pendant cette période toutes les installations ont passé par divers emplois et par conséquent ont été très détériorées.

 

À la fin du XXe. siècle, l’état commence à rendre à l’Église leurs anciennes propriétés et de cette manière les locaux de l’ancienne mission franciscaine reviennent à la diocèse de Chimoio. En ce moment l’évêque, Dom Francisco, commence la tâche de chercher une Congrégation pour qu’elle prenne en charge les locaux et crée une œuvre éducative. C’est en ce moment qu’on arrive, nous, les Frères du Sacré Cœur.

 

Depuis leur arrivée les Frères ont essayé de créer une structure éducative et de promotion pour les habitants de la région. Le District de Manica, auquel Amatongas appartient, a une population d’environ 200.000 habitants et la localité d’Amatongas environ 6.000. Actuellement, à l’environnement de la mission on développe les œuvres suivantes:

  • L’ Église Paroissiale : c’est le centre de la vie ecclésiale de la localité. Elle est dirigée par le clergé diocésain. Outre la messe du dimanche, c’est le centre de la catéchèse et de nombreuses rencontres ecclésiales.

 

  • L’École Secondaire d’Amatongas : Elle est dirigée par les Frères. C’est la continuation de l’école Primaire qui se trouve dans le village. Elle scolarise des élèves depuis la 7ème. jusqu’à la 12ème. 1.200 élèves environ étudient là le matin et l’après-midi. À partir de ce cours on travaille pour passer d’une école communautaire ( homologuée à une école publique ) à une école privée. La cause est la politisation importante des professeurs qui empêche de donner l’identité des frères du Sacré Cœur à l’école.

 

  • Foyer San Quisito : C’est l’internat où vivent 180 élèves, parmi lesquels il y en a 60 qui sont des élèves orphelins et qui autrement ne pourraient accéder à un enseignement de qualité. Au début de ce cours on a ouvert une section séparée où résident 20 filles.

En ce qui concerne l’organisation matérielle, il s’agit d’une économie de subsistance, raison pour laquelle la Mission doit produire ce qui est nécessaire pour subsister. Pour cela elle a:

 

  • Des champs ( machambas ) où l’on produit du maïs, qui est la base de l’alimentation quotidienne des internes, des tomates, des choux, des haricots.

 

  • Une porcherie. Les porcs sont utilisés comme un complément nutritionnel protéique. Notre internat est l’un des rares qui offre un peu de viande, du poulet et du porc pour les résidants.

 

  • Un élevage pour la production de lait qu’on vend pour avoir des ressources monétaires.

 

  • Une boulangerie pour la production de pain de blé qu’on mange à la Mission.

 

  • Un magasin où l’on vend des articles de première nécessité soit aux internes, soit aux habitants du village.

 

  • Un moulin où on fait moudre le maïs soit pour l’alimentation des résidents, soit pour le reste du village.

 

  • La mission dispose d’un certain nombre de puits et de réservoirs qui lui permettent d’avoir de l’eau courant abondante à condition qu’il y ait de l’électricité. Le village de la région n’a pas ce privilège et ils doivent utiliser des puits communautaires avec des pompes à main.

Cette œuvre missionnaire, belle et ambitieuse, est un geste de solidarité prophétique de l’Institut et de chaque Province religieuse qui collabore dans l’œuvre avec des Frères. C’est aussi un moteur pour fortifier l’esprit solidaire et missionnaire des jeunes des différents lieux du monde. Prochainement nous publierons quelques témoignages des jeunes volontaires en Espagne.

Recommended Posts
Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search